Historique

Fin 1964, quelques jeunes gens et jeunes filles issus du scoutisme se réunissent autour d’un ancien chef scout, Albert-Noël FONTAINE, pour entonner un joyeux « Frère Jacques » : une chorale est née, à qui il faut donner un nom. « Pourquoi pas Chanterelle ? » suggère un amateur de champignons. Trop banal !…On optera donc pour Girolle.
Le parcours dudit comestible commence alors…

Chantant a capella des partitions classiques au début, la Girolle est bien vite tentée par un répertoire contemporain et se dote d’un accompagnement musical : guitare(s), basse, piano, batterie, mandoline, banjo, accordéon, trompette, saxophone…viennent à tour de rôle soutenir les voix et étoffer les partitions. De « chorale », la Girolle devient « groupe vocal et instrumental ».

Rapidement, la Girolle fait parler d’elle hors de son village natal, Loverval : à Charleroi, en présence de SAR la Princesse Paola en 1968 ; à Obourg en 1969, lors d’une messe télévisée avec John William…Autant d’occasions de témoigner de la joie de chanter et de partager le sentiment d’amitié qui unit ses membres.
En 1972, la Girolle enregistre son premier 33 tours avec les « Amici Cantores ».
En 1978, naît le deuxième : « Semer le Soleil ».
Elle s’exporte également : au Canada en 1979, à Vaison-la-Romaine dans le cadre des Choralies en 1977 et 1980 , à Neuchâtel.
En 1984, pour son 20ème anniversaire, la Girolle enregistre son troisième disque : « La Petite Suite Québecoise » et « Si l’on se mettait à s’aimer ».
Elle se rend en Espagne et se produit sur la Costa Brava.
En 1985, « La Chanson Neuchâteloise », avec qui elle a noué de solides liens d’amitié (qui perdurent toujours d’ailleurs), l’accueille à nouveau. C’est aussi cette année-là qu’elle reçoit « L’Ondaretta », chorale du Pays Basque espagnol, et qu’elle se produit avec le « Golden Gate Quartet » lors d’un concert de Noël.
Toujours avide des contacts et échanges qu’engendre la passion du chant, elle est reçue en 1987 par « L’Ondaretta » en Espagne.

En 1988, Gilles MASSART reprend la Direction musicale de la Girolle.
Ce jeune chef bourré de talent, entre autres d’harmonisation, lui insuffle un regain d’énergie : enregistrement de deux CD : « La Girolle chante Brel » en 1993 et « La Suite Fugain » en 1996 ; tournées en Suède en 1995, au Canada en 1997 ; création d’un nouveau spectacle « Coeur tendre et têtes de bois » en 1998, spectacle reprenant de nombreux « tubes » des années 60.
Plus que jamais, de l’apprentissage à la réalisation d’un spectacle, un bienfaisant courant d’amitié tisse sa toile, où chacun se sent soudé par le cœur…grâce au chœur. La Girolle, ayant depuis longtemps laissé les partitions au local de répétitions, évolue sur scène dans un chatoiement de couleurs : couleurs des éclairages, couleurs des uniformes…

« Couleurs de vie » : c’est le spectacle mis en scène en 2002 sous la Direction de Marie-Paule NEMEGHAIRE, notre troisième Chef de chœur, entrée à la Girolle en 2001.
Nous aurons l’occasion d’en présenter de larges extraits en première partie de Jean Vallée, à la salle du Temps Choisi à Gilly en 2003.
En 2004, la Girolle accueille la chorale « Café-café » de Lausanne au Centre culturel de Mont-sur-Marchienne.
En février 2005, pour fêter son 40ème anniversaire, elle présente au public une partie de son nouveau spectacle « Chante, c’est du Belge ! ». C’est aussi l’occasion de faire remonter sur scène les Anciens pour ressusciter « La Petite Suite Québecoise » sous la Direction de son premier chef, Albert-Noël Fontaine.
Les deux groupes issus de son giron sont de la partie : « Le Rigodon d’Augète », anciennement « Les Girolleux », groupe de danses wallonnes, et « La Girolline », peuplée à l’origine des enfants nés de la première génération de Girolliens.
En juin 2005, la Girolle se produit au Palais des Beaux Arts de Charleroi avec William Dunker.

En 2006, La Girolle découvre un nouveau Chef de Chœur, Philippe LAMBERT.
Elle s’investit alors plus que jamais dans de nouveaux projets.
Le premier de ceux-ci se concrétise en octobre 2006 par le renouvellement de la  reconnaissance auprès des Tournées Art et Vie (reconnaissance obtenue à nouveau en octobre 2011) ;
Le second voit le jour le dimanche 11 mars 2007 : La Girolle présente au public son  nouveau spectacle  « Chante, c’est du Belge ! » dans son intégralité.
Depuis, elle l’a interprété à Loverval,  Bruxelles,  Montigny-le-tilleul, Nismes, Mont-sur-Marchienne, Heilles (Oise-France), Dinant, Binche et  Waterloo, ainsi qu’au festival de chorales « Au Chœur du Pays de Charleroy ».

Le 14 novembre 2008, c’est avec plaisir qu’elle partage la scène du Temps choisi à Gilly avec Jean Vallée, pour un hommage à Jacques Brel.

Les 19 et 20 février 2011, La Girolle présente au public son dernier spectacle « D’ici …et d’ailleurs…» au Centre culturel E. Lacroix à Auvelais, spectacle présenté depuis à plusieurs reprises au Centre culturel de Mont-sur-Marchienne, à Jamioulx, Wavre, Loverval.

En juillet 2013, elle se produit en Provence, à Trets et St Cyr-sur-mer, où elle est chaleureusement applaudie et accueillie !

En octobre 2014, un nouveau CD, son troisième, reprenant des titres des spectacles « Chante, c’est du Belge ! » et « D’ici… et d’ailleurs… », voit le jour.

Sous la nouvelle Direction musicale de Gilles MASSART et pour fêter son 50ème anniversaire, elle crée en 2015 un nouveau spectacle « Fa 7 Majeures » qui retrace son parcours  tout en se tournant résolument vers l’avenir !

 

En novembre de la même année, c’est le Mérite Culturel de la ville de Gerpinnes qui vient couronner ces festivités du 50ème !

Le mardi  23 février 2016, nous avons reçu des mains du Gouverneur de la Province de Hainaut Tommy Leclercq, et au nom de Sa Majesté le Roi des Belges, le brevet nous octroyant le titre “Royal”.

Nous voici donc Groupe Vocal et Instrumental Royal La Girolle!

La page du 50ème anniversaire à peine tournée,  La Girolle entreprend avec enthousiasme la création d’un nouveau spectacle… sous la conduite de son nouveau chef de chœur, Damien STRECKER.

Monique Alexandre

(avec la complicité de Patricia Lisen et de Daniel De Bast)

Un groupe vocal et instrumental de Loverval