En passant

Les Superluettes et ilia

Une voix envoûtante, une pétillance exceptionnelle… Une dose de douceur vocale, une autre de rire bienfaisant… Le tout concentré en une seule personne, Géraldine Cozier, mais en deux projets, deux spectacles qu’Action-Sud soutient vivement:

Les Superluettes vous proposent de fêter la Saint-Valentin en musique, avec humour ( vendredi 16 février à 20h)Avec les Superluettes,  Géraldine Cozier et Sarah Klénès, il est toujours question d’amour. L’amour avec un grand A ou… pas !
Chanson française, rock, musique classique, du monde, soul, R&B, jazz … Tous s’enroulent en frétillant autour de ce fil rouge (rose) dans un climat déjanté.
Entre espièglerie et extravagance, charme candide et burlesque, les deux jeunes chanteuses déshabillent des standards d’hier et d’aujourd’hui, interrogent leurs textes, leurs harmonies et les croquent a cappella après les avoir accommodé(e)s à la sauce aigre-douce ou… fraîchement piquante !
Et ilia vous y enchantera aussi le vendredi 2 mars 2018 à 20h .

Il y a une charmeuse de tympans, des paysages sonores, des pistes délicates entre ombres et lumières. Il y a un imaginaire organique, des fulgurances, des paradoxes et des éclats de voix. Il y a un univers captivant où « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » par la grâce de la pensée magique.
À la faveur de chansons originales qui sonnent comme autant d’invitations au voyage, ilia trace la cartographie d’un monde encore à explorer.

Auteure, compositrice et interprète, Géraldine Cozier malaxe des climats bruts parés de tonalités volontiers imbibées de la chaleur des déserts. Il y a et il y aura des brumes tribales, des oasis pop-folk tout en nuances et la promesse d’une délicate alchimie à partager en live.

Il y a ilia.

Avec :
ilia (Géraldine Cozier) : voix et clavier, paroles et compositions
Nicolas Dechêne : guitares, basse
Didier Fontaine : percussions